• Chirurgien esthétique à Avignon

La reconstruction mammaire par lambeau DIEP en Avignon

Ces informations sur la reconstruction mammaire par lambeau DIEP sont données à titre informatif mais ne remplacent en aucun cas une consultation auprès du chirurgien.

Reconstruction mammaire par lambeau DIEP


Qu’est-ce que le DIEP ?

Le lambeau DIEP (Deep inferior epigastric perforator) est une technique de reconstruction mammaire après mastectomie qui consiste à utiliser la peau et la graisse de la partie inférieure de l’abdomen et de la transférer au niveau du sein. Pour rester « vivant », ce lambeau doit être prélevé avec des vaisseaux, artère et veine (les vaisseaux épigastriques inférieurs profonds) qui sont rebranchés sur des vaisseaux du thorax en microchirurgie. Cela s’appelle un lambeau libre.

Il est le plus souvent pratiqué en reconstruction mammaire secondaire, à distance de la mastectomie.

Une plastie abdominale est réalisée pour fermer le site de prélèvement, laissant une cicatrice horizontale au-dessus du pubis, et une cicatrice autour du nombril, comme pour une abdominoplastie.

Le DIEP, pour qui ?

Pour les femmes qui ont subi une mastectomie pour cancer du sein, qui souhaitent une reconstruction différée ou veulent un autre type de reconstruction (patiente porteuse d’une prothèse mammaire par exemple) et dont l’autre sein et de volume moyen à gros. Pour que le DIEP soit réalisable, il faut bien sûr avoir suffisamment de peau et de graisse au niveau de l’abdomen !

Quels sont les avantages du DIEP ?

  • Le DIEP est une reconstruction autologue c’est-à-dire faite avec vos propres tissus. L’avantage est qu’une fois la période de reconstruction terminée, la reconstruction mammaire durera à vie (contrairement à la reconstruction par prothèses, pour laquelle l’implant doit être changé tous les dix ans).
  • Le lambeau DIEP est constitué de peau et de graisse, ce qui lui confère une texture très proche de celle d’un sein naturel. Le vieillissement sera également similaire à un sein naturel, et l’évolution avec les variations de poids aussi.
  • Le lambeau DIEP ne contient pas de muscle ce qui limite les « séquelles » et les douleurs au niveau du site donneur, dans ce cas l’abdomen. Pour un DIEP réalisé chez une patiente qui présente une vraie indication, avec un excès cutanéo-graisseux abdominal, il permet même d’obtenir une réelle amélioration esthétique de cette zone.

Quelles sont les contre-indications du DIEP ?

En raison du branchement vasculaire microchirurgical, certaines situations ne permettent pas d’envisager un DIEP :

  • Le Tabagisme
  • L’Obésité
  • Le Diabète
  • Un antécédent d’abdominoplastie
  • Une anatomie vasculaire non favorable, découverte lors des examens préopératoires
  • Des problèmes de santé empêchant une longue anesthésie générale

En pratique, comment se déroule un DIEP ?

  • C’est une intervention complexe et très longue, sous anesthésie générale qui dure environ 5 à 6 heures ou parfois plus. Cela nécessite donc d’être en bonne santé générale.
  • L’hospitalisation dure environ une semaine. Lors des premiers jours le lambeau est surveillé plusieurs fois par jour pour vérifier que le sang circule bien à l’intérieur.
  • En cas de mauvaise circulation détectée dans le lambeau, une reprise chirurgicale au bloc opératoire en urgence est nécessaire.
  • Des bas de contention doivent être portés pendant 15 jours et un traitement anticoagulant est nécessaire pendant cette période.
  • Une gaine de contention abdominale doit être portée pendant un à deux mois.
  • Les activités sportives doivent être arrêtées pendant deux mois.
  • Un arrêt de travail d’environ 3 semaines est nécessaire en post-opératoire.

Et après le DIEP ?

Le DIEP ne représente que la première intervention de la reconstruction mammaire, et devra être suivie d’au moins une autre intervention pour symétriser l’autre sein et reconstruire l’aréole et le mamelon. En fonction du volume du DIEP, une ou plusieurs séances de lipomodelage peuvent être nécessaires.

En comptant toutes les interventions, le temps de reconstruction s’étend sur neuf mois à un an.

Quelles peuvent-être les complications d’un DIEP ?

La principale complication, et la plus fréquente, est l’échec de l’intervention (nécrose du lambeau). Un DIEP, comme toutes les interventions de microchirurgie, peut échouer si les vaisseaux qui le nourrissent se bouchent. Ces vaisseaux, qui mesurent environ 1 millimètre de diamètre, se bouchent dans environ 5 à 10% des DIEP. Cela peut concerner l’artère ou la veine ce qui dans les deux cas, peut conduire à une nécrose du lambeau, même en cas de reprise en urgence au bloc opératoire. Certains facteurs comme le tabac ou des antécédents cardio-vasculaires peuvent favoriser l’échec, mais dans la majorité des cas, il n’y a pas d’explication.

Ce risque d’échec doit être bien compris et accepté si vous êtes candidate à cette intervention : en cas d’échec, il faudra retourner au bloc pour retirer le DIEP, et faire un autre lambeau pour le remplacer : le lambeau de grand dorsal autologue (voir la page sur le lambeau de grand dorsal). L’hospitalisation sera aussi prolongée de quelques jours.

Ce risque d’échec ne concerne que les premiers jours post-opératoires, il est exceptionnel après 8 jours, et il n’y a plus de risque après un mois. En quelques semaines, le lambeau va s’intégrer parfaitement à sa nouvelle place et former de nouvelles connexions vasculaires avec les tissus avoisinants, il devient alors autonome pour sa circulation sanguine.

  • Une nécrose partielle du lambeau peut survenir dans de rares cas, si la circulation sanguine n’est pas homogène. Dans ce cas, seule la zone mal vascularisée sera perdue.
  • Les autres complications qui peuvent survenir pendant un DIEP sont les complications de la chirurgie en général :
    • hématome
    • Infection (très rare)
    • Phlébite et embolie pulmonaire, qui sont toujours possibles lors des interventions longues comme le DIEP. Le port de bas de contention et une anticoagulation pendant et après l’intervention permettent de limiter ces complications.
    • Pneumothorax : très rare

Pour plus d’information sur la reconstruction mammaire par DIEP, vous pouvez télécharger la fiche d’information de la Société Française de chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Le DIEP est une intervention de chirurgie reconstructrice prise en charge par l’assurance maladie. Les dépassements d’honoraires resteront à votre charge, ou peuvent, selon votre contrat, être financés par votre mutuelle. Les modalités de remboursement vous seront détaillées en consultation.

Dr. Nivesse Dominique, chirurgien esthétique
Membre de la SOFCEP (Société Française de Chirurgie Esthétique et Plastique ).
Installation en activité libérale pure au sein de la Clinique Urbain V depuis octobre 1990 sans interruption.
Docteur Nivesse, chirurgien esthétique à Avignon
Informations utiles
Docteur Dominique Nivesse
Chirurgien esthétique à Avignon
Centre Médical Equinoxe
3 rue Rigoberta Menchu - Bât B
84000 Avignon
Tél : 04 90 85 42 96
Horaires :
du lundi au vendredi, de 9h à 18h